Renseignements Pratiques

Relation Patient-Kinésithérapeute

Le choix du thérapeute

Le patient a le droit de choisir librement son kinésithérapeute. Le médecin prescripteur ne peut en aucun cas obliger le patient à consulter un kinésithérapeute bien précis. Sur demande du patient, le médecin prescripteur peut conseiller au patient un ou plusieurs kinésithérapeutes avec lesquels il a l’habitude de travailler, mais le patient est souverain dans son choix.

En général, le patient vient en traitement chez le kinésithérapeute parceque le médecin lui a prescrit ce traitement. Cependant le patient peut également venir consulter le kinésithérapeute sans ordonnance médicale, mais dans ce cas le traitement n’est pas pris en charge par la caisse de maladie.

L’ordonnance médicale

L’ordonnance doit comprendre un certain nombre de renseignements, à savoir:

  • les nom et prénom du patient
  • la date d’établisement
  • la matricule du patient
  • le diagnostic et la localisation éventuelle
  • le nombre total de séances
  • le nombre de séances par semaine
  • le début de l’affection

La prise en charge adminstrative

La validité de l’ordonnance est limitée à 30 jours de calendrier à partir de la date d’établissement.

Pour être sûr que votre ordonnance soit complète et pour assurer que le kinésithérapeute dispose de toutes les données importantes concernant votre traitement et votre pathologie, nous vous conseillons de lui emmener l’ordonnance lors de votre première consultation.

Certains kinésithérapeutes s’occupent eux-mêmes de l’envoie de l’ordonnance à l’UCM pour la prise en charge adminitrative, d’autres vous demandent de le faire. Dans les deux cas, il faut respecter le délai de validité.

L’UCM retournera l’ordonnace munie du titre de prise en charge à l’expéditeur.

Le titre de prise en charge

à partir du 1ier janvier 2011

Le titre de prise en charge vous renseigne sur la durée maximale du traitement, le nombre de séances prises en charge et le taux de prise en charge qui, en général, est de 70%. Il est de 100% dans les cas suivants:

  • assurance accident
  • enfants de moins de18 ans
  • drainage lymphatique
  • les pathologies neurologiques
  • les pathologies graves chroniques

Le nombre de séances

Le nombre de séances de kinésithérapie n’est pas limité. Ce nombre est fonction de ce que le médecin prescripteur estime comme utile et nécessaire, compte tenu de l’état général du patient et de l’évolution de sa pathologie.

Cependant il existe une réglementation concernant le nombre de séances par ordonnance.

Ce nombre est limité à:

  • 8 séances pour toute affection ordinaire
  • 32 séances après intervention chirurgical et ceci pendant les 6 premiers mois après la date de l’intervention
  • Plus de 64 séances pour les pathologies graves chroniques, les pathologies neurologiques, les traitements de longue durée des enfants

Le paiement

Il existe deux types de paiement:

Le paiement direct

En cas de paiement direct le kinésithérapeute vous donne ou vous envoie une facture à la fin du traitement. Sur cette facture figurent obligatoirement le montant total à payer, le montant pris en charge par la caisse de maladie (70%) et le montant correspondant à votre part personnelle (30 %).
Après avoir réglé le montant total à payer,vous envoyez la facture avec l’ordonnance et le titre de prise en charge, ainsi qu’une preuve du paiement à votre caisse de maladie qui vous remboursera le montant de la prise en charge.

Le tiers payant
Le tiers payant n’est pas obligatoire,sauf dans le cadre de l’assurance accident. Cependant le patient a le droit de demander au kinésithérapeute d’appliquer le tiers payant pour tout traitement. Dans ce cas, le kinésithérapeute envoie une facture à l’UCM pour être remboursé du montant correspondant à la prise en charge et une autre facture au patient avec le montant correspondant à la participation personnelle.
Cette dernière facture n’est pas opposable à la caisse de maladie!

Copyright © 2020 Luxkine
Designed by buzzify