Cancer du Sein

Traitement de kinésithérapie

Si les traitements (chirurgie ou radiothérapie) ont été associés à un curage des ganglions de l’aisselle, la kinésithérapie est fondamentale. La patiente ne doit pas hésiter à demander des conseils lors de son séjour à l’hôpital.

La kinésithérapie a pour but d’éviter ou de réduire la raideur de l’épaule du côté du sein opéré. Il est important de commencer la kinésithérapie dès le lendemain de l’opération si possible.

Les exercices proposés permettent de retrouver une fonction normale du bras et de l’épaule. Ils empêchent l’apparition de problèmes plus handicapants.

Dans un premier temps, les exercices sont faits avec le kinésithérapeute. Ensuite la patiente les refait seule une fois par jour afin que l’épaule puisse bouger de mieux en mieux. Les séances de kinésithérapie sont poursuivies pendant au moins deux mois.

En cas de lymphœdème, le kinésithérapeute utilise une technique appropriée : le drainage lymphatique manuel. Il a pour but d’évacuer la lymphe qui stagne et qui est responsable du lymphœdème. Après avoir mesuré l’ampleur du lymphœdème, le kinésithérapeute effectue un drainage lymphatique sur toutes les régions enflées.

Le kinésithérapeute peut associer au drainage lymphatique d’autres techniques (pose de bandages). Selon l’ampleur du lymphœdème, le kinésithérapeute peut conseiller le port d’un manchon fait sur mesure.

Des massages au niveau de la cicatrice peuvent être utiles : ils améliorent son état. Il est recommandé que ces massages soient éloignés de la chirurgie ou de la radiothérapie. Votre kinésithérapeute connaît le moment propice pour les pratiquer.

Physiotherapie Brustkrebs.pdf

Kinesitherapie cancer du sein.pdf

Copyright © 2020 Luxkine
Designed by buzzify