Arthrites

Arthrites

Rhumatologie
On désigne sous le terme arthrite une inflammation d’une articulation. Le terme d’arthrite regroupe plus de 100 maladies rhumatismales différentes. Ces maladies peuvent affecter les articulations, les muscles, les tendons et les ligaments ainsi que la peau et certains organes internes.

La spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante est une forme d’arthrite qui touche la colonne vertébrale. Elle se caractérise par des douleurs, une raideur dans le dos, ainsi qu’une courbure de la colonne vertébrale. Dans les cas graves, l’inflammation peut entrainer la fusion des vertèbres et une importante perte de mobilité.

La kinésithérapie intervient dans le but de conserver la mobilité de la colonne vertébrale par une rééducation spécifique.

La polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde, souvent appelée arthrite rhumatoïde, est une maladie auto-immune dont la cause est inconnue et qui se manifeste par des signes inflammatoires tels que la rougeur, la douleur, l’enflure et une sensation de chaleur au niveau de l’articulation. L’inflammation peut toucher aussi d’autres organes tels que les yeux, les poumons et le cœur.

Cette maladie touche les articulations saines, le plus souvent les articulations des mains et des pieds. Ella se distingue d’autres formes d’arthrites par le fait qu’elle touche plusieurs articulations de façon symétrique, c.à.d. des deux cotés du corps.

Le traitement de kinésithérapie est complémentaire au traitement médicamenteux. Il consiste dans des exercices visant à augmenter l’amplitude des mouvements, à renforcer la force musculaire et l’endurance.

La marche, la natation et le cyclisme font partie des activités à conseiller.

La fibromyalgie

La fibromyalgie se manifeste par de la douleur généralisée dans les muscles, les ligaments et les tendons, ainsi qu’une raideur, surtout matinale dans les articulations.

Le traitement vise à soulager la douleur et à maintenir la mobilité. La kinésithérapie fait partie de ce traitement, notamment par la rééducation et la physiothérapie à visée antalgique et anti-oedémateuse.

La périarthrite scapulo-humérale (PSH)

La PSH est une affection rhumatismale se situant à l’extérieur de l’articulation de l’épaule et atteignant l’ensemble des tissus musculaires et tendineux qui entourent l’articulation.

Le terme de PSH est souvent employé abusivement pour désigner des pathologies bien précises telles que la rupture de la coiffe des rotateurs, la lésion du bourrelet cotyloïdien, la calcification du tendon du muscle sous-épineux.

Il est important de faire un diagnostic différentiel. Des examens supplémentaires tels que la radiographie, l’IRM, l’arthrographie ou l’échographie peuvent fournir des renseignements utiles et de poser un diagnostic précis.

Tendinites

Une tendinite est une inflammation du tendon.

Les signes principaux de la tendinite sont une douleur à la mobilité et à la palpation de la région atteinte, ainsi qu’une douleur lors de la mobilisation contrariée.

Les causes sont généralement le surmenage du tendon par des efforts intenses et/ou répétés ou plus rarement dû à une malposition articulaire.

Le traitement consiste en une mise au repos et/ou une immobilisation, la prise d’anti-inflammatoires, les infiltrations et la kinésithérapie.

Les techniques les plus utilisées sont le massage transversal profond (Cyriax), les agents physiques et la thérapie manuelle

Les régions les plus touchées sont :

l’épaule tendinite du sus-épineux
le genou
tendinite de la patte d’oie, généralement chez le cycliste)
tendinite du tendon rotulien
le coude
épichondylite (tennis elbow)
épitrochléite (golfers elbow)
le pied
tendinite du tendon d’Achille
la hanche
tendinite du muscle moyen fessier
tendinite du muscle pyramidal

Copyright © 2020 Luxkine
Designed by buzzify