Isocinétisme

Isocinétisme

Autres techniques
L’ isocinétisme s’inscrit dans le cadre du renforcement musculaire. Les dynamomètres isocinétiques, offrent sur l’ensemble de l’amplitude articulaire, une résistance variable qui sera instantanément adaptée à la force développée par le groupe musculaire et de telle manière que le mouvement se produise à une vitesse constante prédéterminée. Ce type de résistance assure également une grande sécurité en cas de douleurs, diminue les risques de surcharge et s’adapte à la fatigue musculaire. La vitesse du mouvement est choisie par le thérapeute et peut varier de 30 °/sec à 240 °/sec. Plus la vitesse est lente, plus la force à développer sera élevée.

Les machines isocinétiques sont aussi des dynamomètres capables de mesurer la force musculaire. Les évaluations se font en mode de contraction concentrique et/ou excentrique et permettent d’objectiver un problème musculaire (cause ou conséquence d’une pathologie) ou articulaire. Nous pouvons évaluer les articulations suivantes : épaule, coude, poignet, hanche, genou, cheville et colonne lombaire.

L’ensemble de ces informations recueillies est précieux pour guider la rééducation. Elle permet d’objectiver et d’autoriser la reprise des activités sportives. Elles permettent également un suivi longitudinal précis des sportifs (prévention ou récidive des blessures). contraction musculaire et la détente musculaire. La première étape de la méthode consiste en cette prise de conscience progressive, région par région, de la différence de sensation entre la contraction et la détente musculaire, et ceci en vue d’arriver à la détente complète du corps. La deuxième étape est appelée “relaxation différentielle” et consiste à prendre conscience et à distinguer la contraction musculaire vraiment nécessaire à l’exécution d’un acte physique quelconque

Copyright © 2020 Luxkine
Designed by buzzify