Lésions articulaires

Lésions articulaires

Orthopédie/Traumatologie
Ces lésions sont les subluxations et les luxations.

La luxation est la perte de contact totale entre les surfaces articulaires d’une articulation. Lorsque cette perte de contact n’est que partielle, on parle de subluxation. Chaque articulation peut être le siège de luxation, mais certaines le sont de façon préférentielle à cause de la configuration de leurs surfaces articulaires très faiblement emboîtées. Nous allons traiter quelques luxations assez fréquentes.

La luxation de l’épaule

La luxation de l’épaule ou luxation scapulo-humérale résulte le plus souvent d’un traumatisme survenant sur le bras en abdduction et rotation externe (chute sur le bras tendu). La tête humérale peut se luxer dans toutes les directions, mais la forme la plus fréquente est antéro-interne.

Les symptômes sont très évocateurs:

douleur généralement intense
impossibilité de bouger le bras
saillie de la tête humérale sous la clavicule
on peut palper la tête dans le sillon delto-pectoral
La confirmation du diagnostic se fait par radiographie, clichés de face et de profil. Elle permet aussi d’exclure d’éventuelles complications:

osseuses : fracture de la glène humérale
nerveuses : lésion du nerf circonflexe
tendineuses : rupture de la coiffe des rotateurs
En absence de complication, il est conseillé de réduire la luxation le plus vite possible. La réduction se fait généralement sans anesthésie par un médecin qui en a l’habitude ou alors sous anesthésie générale très légère si la douleur est trop forte.

Le bras est immobilisé dans une écharpe. La durée d’immobilisation est inversément proportionnelle à l’âge du patient.

La rééducation joue un rôle capital dans le traitement notamment pour éviter les récidives, très fréquentes chez les sujets jeunes.

pendant la période d’immobilisation:

mobilisation des doigts du poignet et du coude
massage décontractant de la région cervico-scapulaire
électrothérapie antalgique
mobilisation très douces et indolore de l’épaule dans de faibles amplitudes
après la période d’immobilisation :

voir plus haut
mobilisation progressive de l’épaule
tonification des muscles de l’épaule, surtout les rotateurs internes; muscle sous-scaplaire, muscle grand pectoral, muscle grand dorsal
reeducation proprioceptive de l’épaule
Chez les sujets jeunes on rencontre souvent des luxations récidivantes. Si le traitement conservateur, orthopédique n’apporte pas les résultats espérés, on a recours à la chirurgie. La technique chirurgicale la plus utilisée consiste en une réinsertion du bourrelet antérieur et du ligament gléno-huméral inférieur selon BANKART. Cette technique peut se réaliser sous arthroscopie. L’immobilisation postopératoire est de 2 à3 semaines en attelle amovible.

La rééducation est douce, progressive, visant une récupération des amplitudes articulaires et la tonification musculaire et enfin la reprogrammation proprioceptive.

La luxation acriomo-claviculaire

C’est une lésion bénigne qui touche le sujet jeune. Elle résulte d’une chute brutale sur l’épaule (chute en vélo, en moto ) et consiste en une rupture totale des ligaments acromio-claviculaires et coraco-claviculaires.

Les symptoms

douleur élective sur l’articulation acromio-claviculaire
saillie de l’extrémité externe de la clavicule
signe de la “touche de piano”, abaissement de l’extrémité de la clavicule par simple pression
tiroir antéro-postérieur
Le traitement est chirurgical avec repositionnement et fixation sanglante.

Le traitement de kinésithérapie est identique à celui décrit pour la luxation scapulo-humérale.

Copyright © 2020 Luxkine
Designed by buzzify